Tag

terre de feu

Browsing

Ushuaïa : bienvenue au bout du monde

Peut-être es-tu arrivé(e) sur cet article pour savoir si ça vaut le coup ou non de passer à Ushuaïa ? De nombreux avis diffèrent sur cette ville du bout du monde. Certains voyageurs n’y ont pas vu grand intérêt et d’autres, au contraire, ont adoré. Dans quel camp suis-je donc ? Vous allez le découvrir dans cet article !

La ville la plus australe du monde ?

Source : https://bit.ly/2Wmk4hY

Non, Ushuaïa n’est pas la ville la plus australe du monde. Ou enfin peut-être, si on joue sur les mots. Puerto Williams, qui est en territoire chilien, est en fait le village le plus austral du monde. Comme vous l’avez bien lu, c’est un village au large du canal Beagle, et non une ville.

Ushuaïa n’est pas qu’une émission de voyage ou un gel douche, c’est une ville appartenant à l’Argentine et se situant sur l’archipel de la Terre de Feu. Nous sommes ici à la pointe sud du continent américain. De nombreuses croisières partent depuis ici pour l’Antarctique.

Personnellement, j’ai adoré mon séjour ici et j’aurais aimé y rester plus longtemps. Je ne comprends pas pourquoi certains ne l’aiment pas, mais les goûts et les couleurs ne se discutent pas. On a tous des ressentis différents quant à certains lieux. Parlons un peu des activités à faire sur place!

Activité #1 : L’ascension du Glacier Martial

Le Cerro Martial est un glacier qui domine la ville d’Ushuaïa, vous ne pouvez pas le louper! Enfin, sauf si le temps est aux nuages et à la pluie… Il s’élève à 940 mètres d’altitude et doit son nom au capitaine Louis Ferdinand Martial, commandant de La Romanche. Ok, de quoi elle parle?!

Allez, la minute culture arrive. La Romanche était le nom donné à la frégate d’une expédition scientifique française qui a eu lieu entre 1882 et 1883, en Terre de Feu. La mission consistait à observer pendant un an le magnétisme, la météorologie, la botanique, la géologie et bien d’autres domaines encore de ce territoire alors méconnu. La France accomplie sa mission au Cap Horn, 140 personnes partent de Cherbourg et seront commandées par Louis Ferdinand Martial. Voilà, vous savez tout, c’était pas si long, non?

Comment se rendre au pied du glacier ?

Personnellement, je suis allée jusqu’au glacier à pied depuis le centre-ville. Ça fait un bout. Il y a aussi l’option de prendre un bus depuis le port, il vous mènera au parking le plus proche du glacier. Mes jambes étaient plus économiques, c’est tout. Ushuaïa est une ville assez chère donc toutes les petites économies sont bonnes à prendre.

C’est une jolie ballade et la vue est sympa. On constate l’immensité du canal Beagle et on aperçoit aussi la ville d’Ushuaïa en tout petit. Depuis le parking, comptez entre 30min pour monter au premier mirador, voire un peu plus en fonction de votre rythme. Depuis là, vous aurez encore 1h de marche pour aller plus haut. Prévoyez donc une demi-journée et une veste coupe-vent!

Quand vous revenez au parking, il y a un café et un salon de thé avec une petite boutique pour vous récompenser de votre effort. Je suis allée au salon de thé et je me suis régalée. C’est très mignon l’intérieur et cosy. Si vous êtes venu(e) jusqu’ici à pied comme moi mais ne vous sentez pas de redescendre tout sur vos jambes, des taxis sont disponibles.

Après l’effort, le réconfort !

Activité #2 : Croisière sur le Canal Beagle

Mon deuxième jour était pluvieux et brumeux. Je me suis dit qu’une croisière sur le Canal Beagle serait une bonne idée. Le matin, je me suis rendue au port pour comparer les prix des différentes agences. Je ne savais qu’une chose : je voulais voir des pingouins !

Il y a une petite île, appelée Pingüinera, et une seule agence a le droit d’y débarquer. Il s’agit de Pira Tour. Évidemment, leur prix est plus élevé. Les autres agences accosteront au plus près mais vous ne pourrez pas descendre, vous verrez les pingouins de loin. Économie toujours, je décide de partir avec l’agence Tolkeyen. Le prix de la croisière : 54,31€.

Le départ est fixé à 15h. Nous rentrerons vers 20h30. Comme le temps est maussade, nous ne sommes pas beaucoup à bord du bateau, qui est très confortable. On part du port touristique et on se dirige sur le canal Beagle avec une vue panoramique sur Ushuaïa. La première île que nous passerons est remplie de cormorans. Il est facile de les distinguer des pingouins car ils peuvent voler et ont les pattes oranges.

Ensuite on s’approche de la « Isla de Los Lobos ». Le bateau s’arrête pour que l’on puisse sortir sur le ponton et prendre des photos à chaque fois. Nous pouvons observer des éléphants de mer en train de faire leur sieste! Ils sont trop mignons tous accolés les uns aux autres.

La navigation continue et nous passons un phare, le phare Les Eclaireurs. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le phare du bout du monde. Le phare du bout du monde est le phare San Juan de Salvamento, situé sur l’île des États, en Argentine.

Après ces premières rencontres, un bon bout de chemin nous attend avant d’arriver à la Pingüinera, la Isla Martillo. On aperçoit Puerto Williams, sur la côte chilienne. Quand nous arrivons enfin, le bateau accoste sur un bout de plage mais nous ne pouvons pas descendre. Nous restons bien une quinzaine de minutes à observer les pingouins, que nous voyons très bien. Ils sont nombreux et me font rire avec leur démarche! Un vrai bonheur.

Activité #3 : Randonnée à la Laguna Esmeralda

Je n’avais que 3 jours à Ushuaïa, j’ai donc dû faire des choix et j’ai décidé de faire l’impasse sur le parc national Tierra Del Fuego. J’ai préféré opter pour une randonnée à la Laguna Esmeralda et je ne regrette pas! C’est une randonnée relativement facile et accessible à tous.

Pour me rendre au début du sentier, j’ai pris un bus depuis le port de la ville. Il y a une agence qui offre des départs vers plusieurs points touristiques des environs. Vous la trouverez sur la même place que le terminal Ómnibus. J’ai dû attendre un peu car il fallait que l’on soit au moins 3 pour pouvoir partir. Après une trentaine de minutes, je monte dans le bus et c’est parti! La lagune se trouve à une vingtaine de minutes du centre.

Le chemin qui vous mène jusqu’à la lagune est plat mais boueux. Le mieux est d’avoir des chaussures de randonnée montantes parce que par moments, on s’enfonce vraiment dans le sol! Le paysage est magnifique, on a une vue sur les montagnes environnantes et le glacier Ojo de Albino. Vous pourrez aussi constater le passage des castors dans la région, c’est assez impressionnant.

La rando dure environ 4h, la distance aller-retour est de 9km et vous n’apercevrez le lac qu’au tout dernier moment, ce qui est assez magique. Je me pose sur un rocher en hauteur, mange un snack, un petit oiseau se pose sur ma chaussure. Ensuite, je marche un peu autour du lac. Au chemin du retour, je retrouve le bus qui nous attend. On nous offre un thé ou un café accompagné d’une demi-lune (croissant) fourrée au Dulce de Leche (lait concentré au goût caramélisé, très populaire en Amérique du Sud).

Prix du bus aller-retour : 450 pesos

Voilà, j’espère que ça vous a plu et qu’un jour vous viendrez à Ushuaïa et l’apprécierez autant que moi! L’auberge où je suis restée, Hostel Aonikenk,  était super sympa, c’est une petite famille argentine bien gentille qui la gère et ils sont de très bons conseils!

Mon lien de parrainage sur Booking pour que vous puissiez gagner 15€ !