Tag

San Carlos de Bariloche

Browsing

San Carlos de Bariloche : dernier arrêt en Argentine !

On quitte le village d’El Chaltén, où j’ai pas mal marché comme vous avez pu le lire ici, et on part plus au nord, à San Carlos de Bariloche. Après 28h de bus, initialement 24h mais c’était sans compter sur les aléas de la route, j’arrive à 2h30 du matin dans cette ville située au bord du lac Nahuel Huapi. Bariloche est réputée pour sa station de ski très prisée en hiver. J’y étais pendant l’automne, et je vais vous raconter ce qu’on peut y faire en quelques jours!

La « Suisse » argentine

C’est ainsi qu’on la surnomme. Avec ces sports d’hiver et ses magasins de chocolats un peu partout dans la ville, Bariloche a des airs de Suisse. Dominée par le Cerro Catedral, qui culmine à plus de 2400m d’altitude, Bariloche est le lieu de rendez-vous des sports d’hiver grâce à son domaine skiable, le plus ancien et le plus étendu d’Amérique du Sud.

J’aurais beaucoup aimé y être lorsque la ville revêt son manteau blanc, mais le début de l’automne n’est pas mal du tout aussi. Je me suis gavée de chocolats, que je n’ai pas trouvé aussi bons que chez nous, soyons honnêtes, mais ça passe toujours après une randonnée!

À savoir qu’il y a beaucoup de randonnées à faire sur plusieurs jours, et très peu à la journée. J’ai quand même découvert des endroits sympas que je vais vous partager tout de suite après. La ville en soi est agréable mais ultra touristique.

Vous pouvez vous déplacer avec les bus locaux pour vous rendre sur les points de départ des divers sentiers de marche. Ici, ça fonctionne aux kilomètres, c’est-à-dire que les arrêts de bus sont les kilomètres parcourus depuis le centre de la ville. On vous dira « il faut vous arrêter au Km 24 », par exemple. C’est assez simple donc.

La randonnée jusqu’au Refuge Grey

Lago Gutiérrez

C’est sans doute la randonnée la plus connue dans le coin puisqu’elle se fait sur une journée et vous permet d’accéder à un lac en altitude. Je me suis rendue au point de départ en bus depuis le centre de la ville. N’hésitez pas à demander à votre hôtel/auberge comment vous y rendre. Plusieurs départs de sentiers sont possibles.

En ce qui me concerne, j’ai longé le lac Gutiérrez et j’ai bifurqué en direction du refuge lorsque les panneaux indiquaient le chemin à prendre. Il faut s’enregistrer à l’entrée du parc auprès du ranger. À quelques mètres après l’entrée, vous pouvez faire un petit aller-retour vers une cascade. Franchement, je n’ai pas trouvé qu’elle valait le détour : peu de débit, pas très haute.

Je n’ai pas trouvé le chemin très agréable jusqu’au début de la montée au refuge. C’était très sec et peu ombragé. On arrive quand même à un moment donné en forêt, où là c’est plus agréable. La montée commence gentiment avant de se corser dans les derniers kilomètres. Les panneaux qui indiquent le temps restant avant le refuge compte très large.

Une fois en haut, la vue est jolie mais après tout ce que j’avais déjà vu jusqu’ici en Patagonie, j’avoue que j’ai été un peu blasée. On ose pas trop dire ces choses là, mais pas de langue de bois ici. Je me suis dis sur le moment que l’effort ne valait pas le résultat. Et puis par la suite, je me suis dis que je ne savais pas apprécier ma chance 😂. Bon, en revoyant les photos, c’était pas mal quand même ^^

Je suis ensuite revenue par le même chemin mais j’ai dévié en direction du parking du Cerro Catedral après la descente depuis le refuge. Vous avez deux options, et comme je n’aime pas refaire le même chemin en sens inverse, j’ai changé! C’était agréable et relativement plat. Le sentier offre une belle vue en hauteur du lac Gutiérrez.

Ballade Cerro Llao-Llao

Le parc Llao Llao (à prononcer Chao Chao en Argentine) propose plusieurs sentiers sympas à faire. L’idéal serait que le temps soit dégagé pour une meilleure vue. Le bus n°20 vous y amène depuis le centre-ville. Arrêtez-vous au Puerto Pañuelo juste avant le terminus, qui lui se trouvera en hauteur. Vous devrez donc redescendre le chemin si vous allez jusque là.

L’entrée du parc se situe plus loin, il faut continuer de marcher un peu. Vous la trouverez sur votre droite. Vous marcherez en forêt, c’est très agréable et vous aurez divers points de vue sur les lacs. Les sentiers sont reliés entre eux, il est possible d’effectuer une boucle. La météo n’étant pas très clémente ce jour-là, je me suis juste rendue au sommet du Cerro Llao Llao pour y admirer la vue.

Cerro Campanario et sa vue impressionnante

Si vous avez un ciel dégagé, foncez au Cerro Campanario pour admirer la vue à 360°C sur les lacs alentours. Vous pouvez soit marcher, soit payer et emprunter le télésiège. Je ne m’y suis malheureusement pas rendue mais il paraît que ça vaut le détour. Le bus n°20 vous y amène également.

Enfin, petit conseil que je n’ai eu qu’à la fin de mon séjour argentin et qui aurait pu m’être utile avant! La carte SUBE est valable dans toutes les villes argentines. Vous devez acheter cette carte pour pouvoir payer vos trajets de bus. Si vous passez par Buenos Aires ou autre, ne la donnez pas à quelqu’un de l’auberge (oui y’a du vécu là). Elle vous sera encore utile si vous visitez d’autres villes.