Après l’impressionnant Perito Moreno, place à la petite bourgade argentine d’El Chaltén, le paradis des randonneurs. Perdu au milieu des montagnes, El Chaltén va faire du bien à votre compte en banque. Ici, les randonnées sont gratuites et toutes accessibles depuis le village comme point de départ. Ce fût une étape de mon ‘bus’ trip en Patagonie que je vous ai partagé récemment dans cet article. Je vous partage les quatre randonnées que j’ai faites pendant mon séjour ici.

La plus connue : Laguna de los Tres

Durée (aller-retour) : 6 à 8H

Distance (aller-retour) : 21 kms

Dénivelé : 700m

Difficulté : moyenne à difficile

Si vous n’êtes que de passage et n’avez que très peu de temps, privilégiez celle-ci. Je recommande toutefois, pour ceux qui aiment randonnée, de prévoir au moins 5 jours voire une semaine et plus sur El Chaltén. Je vous présente ici des randonnées à la journée, mais d’autres sont possibles sur plusieurs jours.

Cette randonnée commence au nord du village, à la fin de l’Avenue San Martín, tout est bien indiqué. Elle est faisable en une journée. Le sentier commence par une petite montée, histoire de s’échauffer un peu. C’est une ballade de santé en comparaison à ce qui vous attend sur la fin!

Ensuite, vous serez au plat. Vous passez de la forêt à la pampa avec une vue incroyable sur le Fitz Roy et ses voisins. Vous savez, le fameux logo de la marque Patagonia ? Il sera devant vous! Les kilomètres défilent et je me dis qu’en fait cette randonnée est bien plus facile que ce que l’on m’en a dit… C’était avant d’arriver aux environs du kilomètre 8.

Source : site officiel de tourisme d’El Chalten

Vous traverserez le campement Poincenot. Une bonne alternative si vous avez du temps et souhaitez voir le soleil se lever sur le Fitz Roy (si les conditions climatiques sont favorables), vous pouvez très bien passer la nuit au campement et terminer la randonnée le lendemain.

Donc, à partir de là, ça va se corser! Le plus dur est devant vous : l’ascension jusqu’au sommet de la Laguna de Los Tres. Un chemin rocailleux, parfois étroit et très raide. Comptez au moins 1h voire un peu plus pour arriver à la fameuse lagune. Une fois arrivé.e, à vous la belle vue de près! Certain.es font trempette dans la lagune, dont l’eau est évidemment glaciale. Admirez le spectacle, c’est divinement beau!

Enfin, si vous avez encore un peu d’énergie, montez le rocher situé à gauche de la lagune. Un autre lac vous attend, la Laguna Sucia. De là, vous aurez un point de vue sur les deux lacs, c’est sublime.

 

Ma préférée : Loma Del Pliegue Tumbado

Durée (aller-retour) : 7 à 9H

Distance (aller-retour) : 24 kms

Dénivelé : 1100m

Difficulté : moyenne à difficile

Cette randonnée, tout comme celle de la Laguna de los Tres, se fait sur une journée. C’est ma préférée de toutes, la vue à 360° est incroyable. Par contre, elle se mérite! Je l’ai faites le lendemain de celle du Fitz Roy, et ça a été. Mais après ça, vous aurez clairement besoin de repos.

Elle commence près du centre touristique, après le pont qui mène à l’entrée du village. Vous marcherez d’abord à découvert, en prenant progressivement de la hauteur. Vous croiserez des vaches sauvages, attention à ne pas les approcher de trop près! Ensuite, vous passerez dans la forêt où le sol sera sans doute recouvert de chenilles. Vous entendrez aussi certainement des piverts et même des perroquets selon la période de l’année! J’ai été très étonnée d’en voir ici.

Chouette Pygmée

Bref, vous l’aurez compris, soyez attentifs et levez les yeux pour observer la faune et flore environnante. À la fin du passage dans la forêt, vous arriverez à un premier mirador où vous pourrez prendre une petite pause bien méritée avant de débuter l’ascension.

La montée ici est moins rude que la randonnée précédente. Ça grimpe mais c’est tout de même moins raide. Après l’effort, la récompense! Une vue imprenable sur la Laguna Torre, la chaine de montagnes mais aussi le lac Viedma et le glacier du même nom.

Je me suis posée là sur un rocher, j’ai mangé et apprécié la grandeur de Dame Nature. J’ai même vu 2 cerfs en train de prendre un bain de soleil un peu plus loin devant moi. Et puis j’ai vu des randonneurs gravir un rocher derrière moi. En effet, le chemin continue pour les courageux! Une ascension très raide d’une trentaine de minutes pour la vue ultime. J’y suis bien sûr allée, mon compagnon de route, rencontré à l’auberge de jeunesse, lui, s’est arrêté là. Pour moi, impossible de ne pas aller plus haut! Toujours plus haut!

Le spectacle était au rendez-vous, accompagné de beaucoup de vent.

Le combo parfait : Cascade & Mirador de las Aguilas

Chorillo del Salto

Durée (aller-retour) : 2H

Distance (aller-retour) : 6 kms

Dénivelé : 10 m

Difficulté : facile

Une journée sans trop d’efforts après ces deux belles randonnées précédentes. J’étais accompagnée de Katrin, ma compagne de trek au Chili sur les deux derniers jours au parc Torres del Paine. Ce fût un réel plaisir de se retrouver là et de marcher à nouveau ensemble.

Commençons par la cascade, Chorillo del Salto, qui se situe à seulement 3km à pied du village. En moins d’1h, vous y êtes! Le chemin est au plat, aucune difficulté particulière.

Ce n’est pas, à mes yeux, une cascade d’eau impressionnante, mais elle n’en reste pas moins jolie à voir. Quand j’y étais, fin mars, les feuilles commençaient à prendre leur couleur d’automne. Le décor était donc magnifique, comme je les aime.

Mirador de las Aguilas

Durée (aller-retour) : 2H

Distance (aller-retour) : 4 kms

Dénivelé : 200 m

Difficulté : facile

Vous pouvez faire d’une pierre deux coups ici puisque sur le chemin qui mène au mirador de Las Aguilas (= aigles), vous trouverez aussi un petit chemin menant au mirador de Los Condores (= le fameux condor des Andes). Nous ne nous sommes pas arrêtées au premier mirador et sommes directement aller à celui des aigles. Nous n’avons d’ailleurs vu aucun aigle, mais des condors sur le chemin du retour.

Le paysage depuis là, c’est la pampa et les montagnes de Patagonie. L’horizon qui s’étend à perte de vue et une unique route traversant cette nature sauvage. On s’y sent bien. Niveau difficulté, on prend un peu de hauteur donc ça grimpe mais ça reste très gentil en comparaison des autres sentiers.

L’après-rando

Qui dit effort, dit réconfort ! L’ambiance d’El Chaltén est vraiment sportive et décontractée, tout le monde est en tenue de randonnée et profite des terrasses le soir venu (si la météo le permet!).

J’ai eu un coup de coeur pour le glacier du village, Domo Blanco. Ils ont beaucoup de parfums à proposer et ça passe très bien!

Autres sentiers

El Chalten

Il existe bien d’autres sentiers encore au départ d’El Chaltén, je vous renvois ici pour consulter la carte du site touristique officiel. La carte indique tous les sentiers, leurs noms, leurs distances et la durée de la randonnée.

Le sentier le plus long est celui de la Laguna Toro, qui fait 16km aller seulement. Il est préférable de camper au Campamento d’Agostini. Une autorisation est obligatoire pour partir sur ce trek, elle vous sera délivrée à l’office des rangers, qui se trouve à droite après le pont en sortant du village (dans le sens où vous êtes arrivés).

Voilà, j’espère que ça vous a donné envie d’aller randonner dans ce petit coin de paradis!

Author