La Patagonie, quelle merveilleuse région au sud de l’Amérique latine et partagée entre l’Argentine et le Chili. Une claque visuelle avec des paysages variés passant de la montagne à la pampa, des glaciers aux littoraux, en passant par des petites îles et j’en passe. Bref, je suis tombée amoureuse de cette partie du monde. J’aime tant la nature à perte de vue, et j’ai été servie.

Je vais te résumer dans cet article mon parcours à travers ce territoire sauvage, en partant du sud pour terminer au nord. Je l’ai exploré en mars, qui a été une période favorable, et il me reste encore tant à découvrir. J’ai déjà hâte d’y retourner.

Source : Google Maps

Premier arrêt : Ushuaïa

J’ai beaucoup aimé Ushuaïa et si tu veux savoir quelles activités faire dans cette ville du bout du monde, je te renvois vers mon article. J’ai atterri à São Paulo lors de mon arrivée sur le continent. Après quelques étapes, j’ai pris un vol depuis Buenos Aires jusqu’à Ushuaïa avec la compagnie aérienne LATAM.

Beaucoup de voyageurs évitent cette destination car elle est chère, certes, je ne vais pas vous dire le contraire. La Patagonie entière en soi fait mal au budget mais il est toujours possible de faire des économies en restant en auberge de jeunesse par exemple, et en cuisinant pour ne pas manger dehors à chaque repas.

On va pas se mentir, c’est quand même mythique de poser un pied en Terre de Feu, dans cette ville portuaire surplombant le canal Beagle. Ushuaïa, c’est aussi la porte d’entrée pour des croisières vers l’Antarctique. Si tu as les moyens, fonces! Au programme, des randonnées en pleine nature, des glaciers, des pingouins, et j’en passe!

Deuxième arrêt : Puerto Natales & Torres Del Paine

On quitte l’Argentine le temps de quelques jours pour se diriger vers le Chili. J’ai pris un bus avec la compagnie Bus Sur jusqu’à Punta Arenas, puis vers Puerto Natales. Ce dernier est une étape immanquable pour se rendre au parc national Torres Del Paine. 

J’ai eu une journée complète pour visiter Puerto Natales avant de partir pour mon trek que j’avais réservé à l’avance. Je t’invite d’ailleurs à consulter mon guide complet sur l’organisation d’une telle aventure, c’est par ici. Puerto Natales est un petit village portuaire très agréable situé sur le Canal Señoret, dans la région de Magallanes.

Tu ne peux évidemment pas être ici sans aller faire un trek, ou passer une journée, au parc national Torres Del Paine. Les 2 treks à disposition sont le W (version courte – 3 à 5 jours) et le O (version longue – 8 à 10 jours). Je ne peux que recommander de le faire, la nature y est juste sublime, c’est un réel plaisir que de marcher à travers ces terres sauvages.

Troisième arrêt : El Calafate / Glacier Perito Moreno

Non loin de Puerto Natales se trouve le majestueux et immense glacier Perito Moreno. Pour vous y rendre, prenez un bus depuis Puerto Natales. Le trajet dure environ 5h voire plus selon le temps que vous passerez à la frontière puisque vous repassez en Argentine.

Le glacier est imposant, 60 mètres de hauteur au-dessus de l’eau à son plus haut point et un front de 5km. C’est le plus grand glacier du champ de glace Sud de Patagonie. Il s’agit de l’un des rares glaciers qui ne reculent pas. C’est très impressionnant de voir des blocs de glace se détacher, ça fait un bruit sourd.

Je me suis sentie incroyablement petite, une fois de plus, face à cette nature incroyable qui nous entoure. Je suis restée assise un moment à le contempler pour graver son image à jamais dans ma mémoire.

Le glacier Perito Moreno se trouve à environ 80km d’El Calafate. Vous pouvez réserver un bus directement depuis le terminal à votre arrivée. Je vous conseille d’y rester au moins 3h, il y a plusieurs chemins avec des points de vue différents. J’en parlerais bientôt sur le blog.

Quatrième arrêt : El Chalten

El Chalten, ou le paradis des randonneurs. Votre compte en banque sera lui aussi heureux puisque les randonnées sont gratuites et toutes accessibles directement depuis le village. Vous avez plusieurs options mais la plus connue est celle du Fitz Roy bien évidemment.

Je conseille de rester au moins 3-4 jours si vous aimez vraiment marcher. Le village compte pas mal de restaurants et bars sympas. En revanche, il n’y a que 3 distributeurs, tous situés au terminal de bus, et ils sont souvent vides… Pensez donc à avoir du cash avec vous à l’avance. Très peu d’établissements acceptent les cartes et lorsqu’ils le font, c’est uniquement la Visa.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance sportive de ce lieu, tout le monde est là pour de la randonnée. La nature aux alentours est magnifique.

Cinquième arrêt : San Carlos de Bariloche

Dernier arrêt… Il y a évidemment beaucoup plus de lieux à voir et à explorer en Patagonie, je n’avais pas le temps de m’aventurer davantage dans cette magnifique région, mais ce n’est que pour mieux y revenir! Et la prochaine fois, en road trip, pour pouvoir m’arrêter où bon me semble.

Après 28h de bus – initialement 24h mais on a perdu du temps -, j’arrive à 2h du mat’ à San Carlos de Bariloche! Veillez à réserver dans un hôtel ou une auberge avec réception 24h/24 ou avec possibilité d’accéder au bâtiment grâce à un code.

C’est la ville du chocolat. Vous verrez beaucoup de magasins vendant du chocolat, les plus connus sont certainement Rapa Nui et Manouchka. Venant de France, qui plus est à la frontière suisse, je ne suis pas tombée à la renverse de leur chocolat. Mais après une rando, ça fait toujours plaisir!

Nous sommes tout près du Chili, au bord du lac Nahuel Huapi, dans le parc national du même nom. On la surnomme la « Suisse argentine » et c’est vrai qu’elle a des airs de suisse. Beaucoup d’argentins mais aussi les pays voisins viennent skier ici l’hiver. C’est très réputé.

Plusieurs randonnées sont disponibles dans le coin mais très peu sont faisables en une seule journée. Prévoyez donc plusieurs jours ici si vous souhaitez faire de la marche. J’ai personnellement fait le sentier du Cerro Llao Llao qui est un sentier court ainsi que le Refugio Frey. C’est la randonnée la plus connue et elle se fait en une journée.

Author

Write A Comment