Category

Europe

Category

 

La Suisse est un petit pays qui ne cesse de me surprendre. Des paysages variés, entre lacs et montagnes en passant par les vignes, des cultures différentes et des gens sympathiques. Je viens de Franche-Comté, plus exactement dans le Doubs, non loin de la frontière suisse. Autant dire que je la côtoie depuis mon enfance mais je ne l’explore que depuis quelques années. Cet article est une série de plusieurs coups de coeur que je partagerai avec vous. Le premier de la série est le Pont du Trift.

Enfilez vos chaussures de rando, on part se promener! 

Direction le canton de Berne

Le Pont de Trift, en allemand Triftbrücke, se situe dans le canton de Berne. Nous sommes donc en suisse allemande. Le lieu se situe à environ 1h30 en voiture de Berne, en direction du sud-est. Je vous conseille d’enclencher votre GPS car c’est plutôt perdu en pleine nature. Google Maps sera votre ami avant de partir!

Arrivée sur place

La gare du téléphérique se situe à Nessental. La cabine rouge vous mènera en 10 petites minutes au point de départ de la randonnée. Pensez à réserver à l’avance votre passage puisque la montée est limitée à 8 personnes. Je vous conseille de partir tôt le matin. Une fois en haut, 1h30 de marche vous attendent pour atteindre le fameux pont. De plus longues randonnées peuvent être effectuées bien entendu, au-delà du pont, vous trouverez des infos en ligne si cela vous intéresse.

Pour arriver au pont suspendu le plus spectaculaire des Alpes, munissez-vous de bonnes chaussures! Le chemin est très bien balisé (je rappelle que nous sommes en Suisse), il y a très peu de risque de se perdre. Vous rencontrerez même des troupeaux de moutons sur votre passage.

Un pont qui donne le vertige

Le pont est haut de 100 mètres et long de 170 mètres. Ce qui est déjà pas mal impressionnant, surtout si on a le vertige (ce qui n’est pas mon cas). Il surplombe le glacier du Trift et son petit lac d’un bleu-vert enivrant. Vous pouvez bien entendu le traverser à pied.

Chaque été, environ 20 000 personnes parcourent le site du Trift. Je ne sais pas vous mais moi plus je prends de l’âge, plus j’aime les randonnées. Je suis en quête de nature, de silence et de vue à couper le souffle. Et pour ça, les montagnes ne m’ont jamais déçues.

Bref, revenons à nos moutons, c’est le cas de le dire. Depuis le point de départ après avoir pris le téléphérique, vous commencez la promenade en direction du pont du Trift. Vous descendrez des marches menant à un petit barrage où coule l’eau du glacier. Le sentier va démarrer fort avec une petite montée, le décor environnant est déjà époustouflant. Vous êtes au coeur d’une prairie d’alpage.

Vue depuis le téléphérique
Les escaliers menant au barrage et au début du sentier de randonnée
Vue depuis la première partie de la rando

Une fois les boules de laine passées (a.k.a. nos fameux moutons), vous aurez à votre gauche le Radlefshorn et à votre droite, le Mährenhorn – deux montagnes faisant partie des Alpes uranaises, la partie centrale des Alpes en Suisse. Et au milieu coule une rivière… Non mesdames, pas de Brad Pitt à l’horizon! Il ne vous reste plus qu’à suivre le torrent jusqu’à sa source au pied du glacier du Trift. Certains passages sont glissants et étroits, attention à vos gambettes!

Par endroit vous allez grimper sec, parfois exposé en plein soleil avant de retrouver un peu d’ombre. Le chemin est plutôt rocailleux mais vous trouverez de la verdure et de la flore sauvage. Plus vous avancerez, plus vous prendrez de la hauteur. Le décor devient plus étroit et le paysage prend alors des airs de canyon.

Le torrent qui mène au glacier
Le cormier, ou sorbier domestique, un arbre de la famille des Rosacées
Nous sommes si petits face à la nature

Petit à petit, vous commencerez à entrevoir le pont. Sa construction date de 2009 en remplacement de l’ancien qui lui datait de 2004 et avait tendance à se retourner… Il avait été construit pour permettre aux employés de la centrale hydroélectrique, située derrière le glacier, d’y accéder. Ainsi, le second pont est beaucoup plus solide et fiable, le site a d’ailleurs été ouvert au public depuis sa mise en place.

Le pont en quelques chiffres : 7500kg d’acier, 5km de câble, 6500 vis et 340 planches de bois. Malgré la modernité et robustesse apparente du pont, il n’est pas toujours aisé de le franchir sans une petite pointe d’appréhension, Après tout, vous serez à 100 mètres de hauteur. 

Meditation time?! 😀
Prendre le temps d’admirer la beauté de notre monde

Vous voilà arrivés au point culminant de la randonnée, nous sommes à 1720 mètres d’altitude. Le spectacle est magnifique. Le glacier apparait en background, le soleil illumine l’eau déjà saisissante de son petit lac et le pont finalise à merveille cette atmosphère montagnarde.

Le glacier du Trift qui a reculé de 3km au cours des cinquante dernières années

Alors la ballade vous a plu ? Connaissais-tu cet endroit ?